Le Milo Racing affiche complet et vise un nouveau titre !

Équipe championne en titre de la Fun Cup powered by Hankook, le Milo Racing entend bien défendre sa couronne. Animatrice incontournable du peloton (et de l’ambiance dans le paddock !), la structure dirigée par Christophe Nivarlet s’apprête à vivre l’une des saisons les plus intenses de son existence.
 
C’était en 2016. Il y a sept ans déjà… Le Milo Racing voyait le jour et s’apprêtait à disputer sa première saison en Fun Cup powered by Hankook. Trois voitures défendaient alors les couleurs de cette nouvelle équipe créée par Christophe Nivarlet, le nom Milo reprenant les premières lettres des prénoms Mila et Lola, ses deux filles.
 
Depuis, l’équipe basée à Wiltz, au Grand-Duché de Luxembourg, est devenue l’une des formations les plus en vue du championnat géré par Kronos Events ! « Il faut dire que la Fun Cup dans son ensemble génère un engouement sans précédent », se réjouit Christophe. « Nous avons eu énormément de demandes cet hiver et, pour être honnête, nous avons même dû en refuser parce que nous n’avions tout simplement pas assez de voitures alors que nous en avons monté trois neuves cet hiver : la #446, la #513 et la Biplace #388 ! »
 
Le Milo Racing alignera pas moins de sept Fun Cup Evo3 lors de l’ouverture de la saison à Mettet, une huitième venant rejoindre la liste des voitures engagées pour (presque) toute la saison à partir du deuxième rendez-vous à Zandvoort. « Au Franco Fun Festival, nous aurons même 17 Fun Cup sous notre supervision et ce chiffre devrait encore gonfler pour les Hankook 25 Hours », précise Christophe, qui rêve toujours d’accrocher l’épreuve phare de la discipline au palmarès du Milo Racing. « Bref, ce sera l’une des saisons les plus intenses de notre existence ! »
 
Face à un tel engouement, l’équipe luxembourgeoise a dû se renforcer… et on retrouvera sous les couleurs du Milo Racing quelques personnages ayant dans le passé joué un rôle clé en Fun Cup powered by Hankook. « Jean-François Olivier, qui a arrêté son équipe Allure Team fin 2022, a accepté de nous rejoindre pour m’aider dans le rôle de Team Manager », précise le patron. « De même, Éric Gressens nous retrouvera de manière plus assidue tout au long de la saison pour la gestion sportive. En outre, nous accueillons deux nouvelles personnes clés dans l’organigramme : Laurence Hélin pour le relationnel avec les pilotes et la logistique et Sylvain Priarolo, qui sera un renfort technique très utile. »
 
Du côté des équipages, on peut dire que le Milo Racing fait, de manière générale, dans la continuité. Les champions de la #480 Milo Tourneur défendront leur couronne avec le même trio : Guillaume Mondron, Simon Tourneur et Gilles Verleyen. Pas de changement non plus pour la #280 qui pourra compter sur un redoutable équipage composé de Timo Van Impe, Kevin Caprasse et Lorenzo Donniacuo, Christophe Nivarlet les rejoignant à Charade, aux 25 Heures et sur l’Anneau du Rhin.
 
Parmi les voitures de pointe, la nouveauté viendra de la #446, qui sera en fait le châssis de la #404 à Mettet car la voiture ne sera pas prête avant Zandvoort. Celle-ci sera en effet pilotée par Sébastien Kluyskens, Kevin Balthazar et Pieter Ooms, mais aussi par l’inusable Fred Bouvy lors du Franco Fun Festival et des Hankook 25 Hours.
 
Lauréate surprise sur l’Anneau du Rhin l’an dernier avec le renfort de Lorenzo Donniacuo, la #489 de la famille Hommerson repart pour une saison complète avec papa Niek et ses deux fils, Marnix et Alexander.
 
Engagée dans la catégorie Pure, la #283 sera pilotée par Grégory Rossel, Christophe Grosjean, Christophe Boniver et Henk Rogiers. Quant à la #173, qui débutera sa saison à Zandvoort, elle verra Sébastien Mean et Thierry Serwy en guise de noyau dur avec deux autres pilotes encore à déterminer.
 
Fidèle à ses habitudes, le Milo Racing sera aussi présent dans la catégorie des Biplaces. La #342 Milo Monster Trendy des incontournables Éric Jardon et Francis Plunus devrait une fois de plus jouer les avant-postes. Il faudra aussi tenir à l’œil la #356 Drive4Fun by Milo avec notamment Sébastien Jungen et David Determe derrière le volant. À Mettet, ceux-ci feront cause commune avec Xavier Struyven.
 
Vous l’avez compris, les hommes de Christophe Nivarlet ne manqueront pas de travail dans les prochaines semaines ! En 2022, la #480 Milo Tourneur avait entamé sa marche en avant vers le titre en s’imposant lors de la première course de l’année sur le Circuit Jules Tacheny. Qu’en sera-t-il en 2023 ? Réponse à Mettet le dimanche 26 mars !

image 1 - Le Milo Racing affiche complet et vise un nouveau titre !
Championnat Fun Cup
powered by Hankook

Championnat Fun Cup
powered by Hankook

Franco Fun Festival 2024

Derniers résultats
  • Michaël Mazuin Sport

    541

    197.0

  • M3M Racing

    424

    179.0

  • Milo Sens

    280

    174,0

  • Clubsport Racing

    415

    167.5

  • Michaël Mazuin Sport

    514

    154,5

  • Milo Compact Machinery

    446

    149.5

  • Milo Racing

    480

    147.0

  • AP Mecanics

    536

    143,0

  • AC Motorsport

    487

    141.0

  • VMax

    421

    139.5

Tous les résultats

Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre Politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Marketing

Certaines fonctionnalités peuvent utiliser des cookies pour l'analyse comportementale, la publicité et/ou l'étude de marché.

Statistiques

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24 heures